fiscalité

La complémentarité de l’avocat fiscaliste et de l’expert comptable

On constate que les incidents fiscaux sont toujours présents dans la vie de l’entreprise. Cela se voit dès le démarrage de l’activité en ce qui concerne le choix du type de société et du régime juridique, du statut et du mode de rémunération des dirigeants. Au cours de son développement, le problème fiscal apparaît quand il s’agit des décisions importantes à prendre dans le cadre de fusions et acquisition, plus-value ainsi que cession de part et de titres ou encore transmission. En cas des enjeux moins importants demandant toutefois des conseils avisés, par exemple, lors d’un recrutement d’un profil particulier, ou lors de recherche d’aides, ou encore lors de la gestion de patrimoine personnel, les interventions des professionnels de la fiscalité s’avèrent utiles pour des démarches efficaces selon les règles de l’art.

Cependant, il est bon de connaître à qui se réfère pour chacun de ces cas, à un expert comptable ou à un avocat fiscaliste ?

L’expert comptable a pour vocation principale le maniement des chiffres

Le savoir-faire de l’expert comptable Saint-Gilles repose principalement sur la traduction en langage comptable des réalités économiques de la société avec laquelle il travaille. Il assure également une mission de conseils dans de nombreux domaines tout en apportant ses compétences et son expérience. Il est considéré comme un médecin généraliste que l’on consulte face à des décisions stratégiques à prendre, dans le cadre d’un investissement ou de prêt bancaire ou même durant la période de difficulté économique traversée par l’entreprise.

Dans les entreprises, en particulier les petites et moyennes entreprises, où l’expert comptable se charge de la comptabilité, il s’occupe en même temps de la fiscalité courante. Une fois qu’on lui consulte pour des sujets économiques et financiers, il présente à la fois des simulations fiscales pour des options variées. Il est l’interlocuteur privilégié des TPE et PME en ce qui concerne leur optimisation fiscale et aussi leur défense envers les administrations fiscales.

L’avocat fiscaliste se charge du contentieux et des problématiques fiscaux complexes

On fait appel à un avocat fiscaliste dès que le niveau de difficulté du problème fiscal est élevé. Ce professionnel est considéré comme le médecin spécialiste à qui on peut avoir recours face à des questions fiscales spécifiques, plus précisément, le contentieux. Il est le spécialiste capable de plaider sur la Cour d’appel en cas de litige au niveau de l’autorité fiscale. Pour cela, il défendra le dossier de son client avec de la jurisprudence et effectuera un contrôle au niveau du respect de la procédure. En termes d’audit fiscal, l’avocat fiscaliste peut apporter une vision neutre dans la prévention et le traitement des risques fiscaux.

Bref, ces deux professionnels sont efficacement complémentaires, surtout en cas de redressements. L’expert comptable analyse toutes les décisions fiscales et comptables et transmet les dossiers à un avocat fiscaliste qui valide la conformité des procédures du contrôle fiscal et prépare la défense de son client avec les données de l’expert comptable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *