katsura-side.fr

Les français et la négociation bancaire

De plus en plus de clients choisissent de négocier leurs contrats auprès des établissements bancaires. Pour cause, les avantages que l’on peut en tirer son bien nombreux ! Pour n’en citer que quelques-uns, une négociation bancaire peut notamment aider à réduire les mensualités à payer. Mais de façon générale, comment cette démarche est-elle perçue par les utilisateurs et quelles sont les offres les plus touchées ? Découvrez les résultats de l’étude menée par Fortuneo Banque sur le sujet !

Un point de vue général sur les négociations

Bien avant l’analyse de la banque en ligne du Crédit Mutuel Arkéa, Opinion Way avaient mené une étude sur la capacité des français à négocier les tarifs sur diverses offres. Rien que pour les offres automobiles, il a été remarqué que le secteur français comptait un bon nombre de pratiquants pour cette démarche. En effet, près de 87% des personnes interrogées indiquaient entamer des négociations. D’un autre côté, il n’y a pas que dans ce secteur que les français réalisaient les négociations : on note que ce genre de pratique était autant utilisé sur l’achat de voitures que sur celui des meubles, des biens immobiliers ou encore sur un contrat de prêt bancaire. Bien que les moins favorisés en soient les cibles, ce sont les profils aisés qui utilisent surtout la négociation de prix.

Pourquoi les français sont-ils moins enclins à négocier ?

Grâce à l’étude menée par Fortuneo Banque, nous avons donc un meilleur aperçu de la position des français face à la négociation bancaire. Cette analyse a été réalisée avec l’aide d’Opinion Way durant ce mois afin d’établir la propension à négocier sur le secteur. Il ne faut pas oublier que près de 65% des personnes interrogées dans les précédentes études indiquaient en faire alors qu’en est-il réellement pour les offres bancaires ?
Suite à cette analyse, il est évident que les français ne sont pas aussi enclins à négocier les offres bancaires car seuls 42% des personnes interrogées y adhéraient. Les raisons de cette hésitation sont nombreuses. Pour n’en citer que quelques-unes, il y a par exemple le fait que cette action soit tout simplement déplaisante pour 59% des utilisateurs. Pour 29% la négociation implique trop de démarches et pour 14% des utilisateurs, elle est même pénible. Enfin, d’autres la trouvent tout simplement inutile ou peu sûre. Bien qu’il y ait peu d’utilisateurs, ceux qui négocient leur contrat le font souvent par nécessité.

Les négociations sur le marché bancaire français

Les offres des banques sont bien nombreuses et les négociations effectuées diffèrent d’un utilisateur à un autre. Voici donc un aperçu de celles qui sont le plus sollicitées par les utilisateurs :

L’offre la plus négociée : le crédit immobilier

Pour ceux qui réalisent des négociations sur les offres bancaires, les produits sollicités sont nombreux. Parmi les plus prisés : le crédit immobilier est cité par plus de 40% des personnes interrogées. Toujours dans le même contrat, l’assurance est souvent remise en question par les utilisateurs car il est possible d’en tirer plus d’avantages.

La carte et autres services bancaires

Le frais de découvert est négocié par 30% des personnes interrogées dans le cadre de l’étude menée par Fortuneo. Il est suivi de près par les dépenses liées à la carte bancaire. Cela inclut notamment l’accès à ce service ainsi que les frais sur les diverses transactions.
Au vu du manque d’intérêt des français pour la négociation bancaire, les plus grandes enseignes proposent des tarifs abordables afin qu’ils n’en aient même plus besoin. Fortuneo fait d’ailleurs partie des banques en ligne dont le tarif est vraiment avantageux pour les clients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *