SCPI2

Se lancer dans la SCPI ou l’OPCI : les choses essentielles à savoir

Aucun investisseur ne veut perdre son capital en investissant dans l’immobilier. Novice ou expert, on veut tous que nos placements immobiliers puissent fructifier à bon terme. Or, ce n’est pas forcément le cas, car vos capitaux peuvent connaître des changements brusques en fonction des situations. Quelles sont donc les choses essentielles à savoir avant de se lancer dans la SCPI ou l’OPCI ?

 

Les points essentiels à savoir sur l’OPCI et la SCPI

 

Que ce soit la SCPI ou l’OPCI, ces deux placements possèdent chacune leurs avantages et leurs inconvénients. De ce fait, avant d’investir efficacement votre capital dans la SCPI ou OPCI, vous devez connaître quelques points essentiels. En premier lieu, vous devez savoir qu’un revenu foncier qui provient uniquement de la SCPI vous exempte du régime micro-foncier. Ce régime n’est point faisable dans ce genre de situation. En revanche, si vous choisissez un investissement dans un OPCI, l’organisme devra racheter vos parts avec un régime coté tous les deux semaines ou à chaque mois.

 

Revendre ses parts en SCPI

 

Revendre ses parts en SCPI nécessite obligatoirement un capital de nature flexible ou un placement présentant un taux d’accroissement élevé. Pour ce faire, vous êtes amené à informer votre société de gestion. Il est à noter qu’un capital peut être conservé auprès de la société jusqu’à un délai maximum de 8 ans. Au-delà de cette période, vous êtes obligé en quelque sorte de vendre vos parts. Une fois qu’un acheteur accepte le prix fixé pour vos actions, la revente a lieu. Toutefois, la transaction peut prendre quelques semaines voire quelques mois.

 

Sachez que…

 

Avant d’investir une somme d’argent dans une SCPI ou un OPCI, il est important de recueillir le maximum d’informations concernant la politique d’investissement et la gestion des placements que ces deux actifs proposent. Il est bon à savoir que peu importe le type d’actif et la nature de la société de gestion, l’acheteur peut toujours être une personne physique ou morale. Choisir un OPCI est une excellente idée pour le cas d’une entreprise qui souhaite investir pour valoriser sa trésorerie en promettant un pourcentage de bénéfice élevé. La SCPI quant à elle est plus avantageuse pour les particuliers ou les entreprises qui veulent uniquement investir dans des biens immobiliers.

 

Si vous souhaitez investir votre capital sur le long terme, il vous est conseillé de miser sur l’OPCI, par contre pour obtenir des bénéfices rentables à courte durée, il vaudrait mieux choisir la SCPI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *